Pourquoi on en rajoute?

on juin 3 | in Sexualité | by | with No Comments

A écouter les confidences de nos amies les moins pudiques et à lire les chiffres extravagants que des sites de rencontre et instituts de sondage,  certaines d’entre nous finiraient par se sentir frustrées voire honteuses d’avoir une vie sexuelle agréable mais pas forcément multi orgasmique. Autrefois secrète, intime, la sexualité triomphante de nos contemporains s’étale à la une des journaux au point de nous donner des complexes.

Pas question aujourd’hui de dire en public que l’on n’a pas de vie sexuelle, même si tout le monde sait – pour l’avoir vécu – que le désir ou le partenaire ne sont pas toujours au rendez-vous.Quand on est fatiguée ou stressée, après une maladie ou un accouchement ou simplement quand on n’a pas de compagnon attitré, on est souvent en parenthèse de sexualité. Et ce n’est pas si grave.

« Le conformisme actuel exige que l’on ait une vie sexuelle débordante, hyperactive, avec plusieurs partenaires, dans toutes les positions possibles et imaginables et avec la totalité des préliminaires mais c’est aussi contraignant que pouvait l’être la fidélité conjugale » disent les spécialistes.
Comme si les couples devaient absolument jouir pour réussir leur vie intime.

Une fois que l’on a compris que l’orgasme est désormais une sorte de signe extérieur de réussite, on peut raconter à son tour des exploits purement imaginaires pour ne pas passer pour une gourde. Pourquoi en effet ne pas jouer à ce petit jeu social qui ne fait pas de mal? A condition d’être lucide et de ne pas se mentir à soi-même…

Pin It

related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »